Retour sur le week-end des 16 & 17 octobre 2021

Le week-end dernier nous a fait traverser les Yvelines et les rues de Paris !!

Kévin Nabrin nous a raconté sa course de samedi 16 octobre : « À 17h30, j'ai participé, avec Christine ma femme et Yann un ami, à la première édition de l'Élancourt Champions Trail , un trail de 13 km et 300d+. C'est un trail bien sympa qui nous a fait voyager, avec un beau coucher de soleil. La première partie de la course nous fait passer à 3 reprises au sommet de la colline d'Élancourt (un des points culminants de l'Île-de-France et aussi la future piste de VTT des JO 2024, la vue y est sympa), ça bouchonne un peu lors des 1ères ascensions (au final ça évite de se griller trop rapidement). Après ces 3 grosses côtes, le parcours est plus roulant et se termine par un petit tour de France avec la traversée du parc France Miniature.

Pour la 1ère édition, nous avons trouvé que tout était très bien organisé, ils ont même pensé à une animation musicale au ravitaillement en haut de la colline, ainsi qu'à la bière de récup et un hot dog à l'arrivée. » 1:23:11




Dimanche 17 octobre restera marqué dans la mémoire de certains coureurs !!


À Paris, plus de 30 000 coureurs prenaient enfin le départ du célèbre Marathon de Paris tant attendu !!

Et parmi eux, 4 coureurs du VAC particulièrement fiers et heureux : Bernard Destombes, Julien Girard, Lili et Henri Chhieng !

Bernard et Lili ont bien voulu nous raconter leur matinée :

Pour Bernard, ce fut une « Belle journée pour le marathon de Paris avec des conditions météo idéales pour la course. Pas de problème pour l'organisation malgré le pass sanitaire et l'entrée dans les sas. Beaucoup d'orchestres et de public le long du parcours. Une modification du parcours cette année avec le tour de l'opéra Garnier. Un peu déçu de ne pas avoir fait la course en moins de 3h30 (à 59 s près) mais heureux d'avoir bien géré le parcours. »

Lili, à son tour, a joué la reporter et nous raconte : « Le marathon de Paris du 17 octobre 2021 c’est le report de l’édition qui devait avoir lieu en avril 2020 (habituellement toujours début avril), donc cette édition automnale est exceptionnelle et collector car attendu depuis 18 mois. De 55 000 coureurs habituels, il y en a eu 35 000 au départ. Je n’ai fait que 2 marathons (avril 2017 : 42 km pour mes 42 ans et donc celui-ci). Les 2 à Paris car notre capitale est juste sublime. L’ambiance est extraordinaire, énormément de participants étrangers avec qui on s’encourageait en anglais durant notre balade touristique ! Un marathon c’est de la régularité tout le long. Le parcours est magnifique, les rues fermées à la circulation, on était les rois du monde face aux plus beaux monuments de la capitale. Les Parisiens nombreux et les supporters ont mis le feu avec leurs musiques entraînantes et leurs encouragements. Sur le parcours lui-même, la 1ere partie (1er semi) est déroulante, juste 2 faux plats montants 8ème et 15ème mais ça passe bien à ce moment de la course. La 2eme partie est plus difficile à négocier alors même qu’elle est plus animée par plusieurs faux plats montants notamment sur les quais et tunnels à franchir puis au 35ème une montée sur 400 m qui casse les pattes fatiguées. Pour ce 2ème marathon, pas de « mur de marathon lorsqu’on arrive au 30ème km face à la Tour Eiffel », notre prépa Belle-Île nous a permis de bien tenir ! Au final un chrono inespéré en 4h26 contre 4h45 en 2017 et en enchaînement (timing imprévu) après le Trail de Belle-Île il y a 3 semaines, c’était juste génial avec une météo très favorable, ensoleillée mais pas trop chaud. Maintenant le repos est mérité pour une bonne récupération de nos efforts. »

Julien Girard, notre 4ème représentant sur place, termine quant à lui son marathon en 4:34:52 !



Dans le même temps, à quelques dizaines de kilomètres de là, se déroulait la Ronde Pédestre de Vélizy-Villacoublay, qui propose différentes distances pour les enfants et un 10 km pour les adultes.


Tom, l’un de nos “Éveil athlé”, qui a pris goût aux courses le week-end précédent, a donc accroché à nouveau un dossard pour une boucle de 1,1 km. Il a terminé brillamment à la 10ème place (9ème EA) en 4:04, soit à une allure de 3:41 au km ; comme il dit : "Ça galopait !".

C’était ensuite le départ du 10 km, où le coach des enfants, Bertrand Gence, a décroché une belle 4ème place (1er M0) en 32:54.



Ce même dimanche, la base de loisirs de Verneuil accueillait le Championnat Départemental de Cross (différentes épreuves pour les catégories Benjamins à Masters).

L'épreuve de cross long (8850 m), réunissant les catégories Espoirs, Séniors et Masters 0, étant planifiée l'après-midi, Bertrand a donc pu rejoindre à temps la ligne de départ (oui oui, vous avez bien lu... après avoir couru un 10 km le matin😱! Bon, il le dit lui-même, ce n'était absolument pas raisonnable ! Courir 2 fois dans la même journée est plus que contre-indiqué, mais la tentation était trop forte !...)

Au programme 3 boucles sinueuses, agrémentées de diverses bosses mais aussi de quelques lignes droites imposant aux athlètes de gros efforts pour relancer. Le combat fut de haute intensité, tous les athlètes étaient là pour se faire mal (eh oui y en a qui adorent ça 😉😃 !) et Bertrand, le mental chargé à bloc, n'a rien lâché et a superbement décroché une 3ème place en 29:16. Les podiums, il y est habitué... ses coupes et médailles, il les donne régulièrement… Cependant cette fois-ci la médaille 🏅 a une toute autre valeur dans son cœur et il n'est pas prêt de la donner comme il dit !

Prochaine échéance le 31 octobre pour les Championnats Régionaux, et qui sait, peut-être une qualification au Championnat de France !



Bravo et bonne récupération à toutes et à tous !!!

Rendez-vous très vite pour le récit du prochain week-end, qui s’annonce d’ores et déjà passionnant et de très très haut niveau, avec entre autres Les Templiers et La Diagonale des Fous !!

Posts les plus consultés de ce blog

Tableau des allures VMA